Vous êtes éleveur, vous avez l'envie de vous équiper de chiens de protection. Plusieurs choses sont à savoir, depuis le choix du chiot, sa mise en place puis le quotidien passé avec lui. 
 

La formation

Formation chien de protection de troupeau avec Bruno Thirion et Rémi Laffont organisée par la chambre d'agriculture

du Puy de Dôme - Nov 2019

Elle est indispensable et vivement conseillée avant l'acquisition du chien de protection. Elle vous permettra d'échanger avec le formateur, spécialiste du chien de protection de troupeau, mais aussi avec des collègues éleveurs qui se questionnent comme vous sur ce chien. Des éleveurs ayant déjà un chien de protection peuvent également apporter leurs questionnements et leurs expériences.
Vous apprendrez de manière générale la théorie avec le fonctionnement du chien, les bases de la mise en place et les interactions entre les brebis et l'éleveur. Mais aussi souvent des visites de fermes où des chiens de protection ont été mis en place.  
Cela vous permettra de mieux comprendre le chien dans son ensemble, son rôle mais aussi votre rôle à jouer dans son éducation. 

Ces formations sont généralement organisées par différents organismes, et sont financées par VIVEA : nous tiendrons à jour le blog avec les formations à venir. 

Se préparer
La formation vous donnera déjà de bonnes bases de compréhension, et elle vous permettra de préparer sereinement l'arrivée du chiot. 
Souvent, l'arrivée du chiot demande quelques aménagements pour que son éducation puisse se faire dans les meilleures conditions. 
Idéalement, l'intégration du chiot se fera sur un petit lot de brebis en bergerie, ou pour l'élevage plein air, dans un petit parc électrifié. Il faudra alors choisir la période de l'année la plus appropriée mais surtout choisir une période où vous avez du temps à consacrer à ce travail. 


La recherche du ou des chiots
Le choix de chiots ne doit rien au hasard. Il ne doit pas se faire dans la précipitation. Veillez à bien choisir un chiot issu de lignées de chiens de protection au travail. N'hésitez pas à vous déplacer pour voir les parents au travail, et observer leur comportement (craintifs, trop proches de l'homme, calmes, agités, etc.). Bien entendu, les chiens adultes doivent se laisser approcher sans problème de leur maître. 
Les comportements des chiens adultes sont importants car ils montrent le contexte dans lequel aura grandi le chiot dans les 2 premiers mois. Ces 2 mois sont significatifs pour la suite. Le travail de familiarisation avec les brebis est fait dès la naissance car les chiots sont en contact permanent avec les brebis qu'ils protègeront. Vous pourrez également vérifier les parasites, l'état du poil et l'état général de tous les chiens. Il ne faut pas chercher à avoir un chiot trop familier en recherche permanente de caresses ni un chiot trop craintif qui ira se cacher dès que quelqu'un arrive. 


Le cas du premier chiot : et les brebis ?

On parle souvent de l'intégration du chiot dans les brebis, mais les brebis qui n'ont jamais vu de chiens peuvent réagir très vivement. Un chien est pour elles d'abord un prédateur !

Le chiot aura dans son enclos dès sa mise en place sur votre troupeau un petit coin de "refuge", accessible seulement à lui. Il ne faut pas le forcer à en sortir, il le fera quand il sera prêt. S'il y a une peur ou un souci, il se réfugiera dedans. Les brebis peuvent avoir plusieurs réactions face au nouveau chiot. Ces réactions dépendront en premier lieu du comportement du chiot : un chiot sûr de lui, la queue haute, pourra aller directement voir les brebis, puisqu'il les connait, de manière un peu trop frontale. En ce cas, les brebis peuvent soit se retourner et le charger, soit fuir. Un chiot un peu plus discret pourra user de tous les codes canins pour se faire accepter (lécher le museau, se mettre sur le dos, bouger de la queue, fermer les yeux, etc.). Il est donc important de choisir pour ce lot des brebis qui ne sont pas vindicatives, mais pas non plus trop peureuses. Il ne faut pas non plus que le chiot côtoie de jeunes animaux sans surveillance. 
Si l'enclos est trop grand, les brebis peuvent fuir d'un bout à l'autre et générer un comportement de poursuite du chiot et de jeu, ce qui n'est évidemment pas du tout souhaité. Ainsi, le chiot va être confronté au contexte de votre ferme qui est différent de ce qu'il a vécu depuis sa naissance, ajouté à cela le sevrage qui n'est pas anodin non plus pour lui et le fait qu'il n'a plus aucun chien adulte pour le guider et le limiter. Vous devenez alors son référent. 

 

C'est pour cela qu'à son arrivée il est important de mettre tout en oeuvre pour que tout se passe bien, et ne pas générer de comportements non souhaités. L'adaptation et votre réactivité sont alors déterminants pour la suite : diminuer un enclos s'il est trop grand pour éviter la fuite, enlever du lot des brebis qui posent problème, etc. Car si ces comportements non désirés ne sont pas corrigés assez tôt, ils peuvent perdurer dans le temps et devenir de réels problèmes. 

 

C'est pour cela qu'un suivi individuel pour la mise en place du chiot est vivement conseillé, et il commence avant l'acquisition du chien : un membre du réseau technique national de référence référent local de l'Institut de l'Elevage peut venir à la ferme, sur la base de 5 visites, afin de vous guider et répondre à tous vos questionnements. Ce suivi individualisé de mise en place du chiot est financé à 100% par l'Etat dans le cadre du Plan Loup pour les éleveurs éligibles mais il faut demander la subvention chaque année dans le formulaire de demande d'aides pour les moyens de protection (même formulaire que pour les aides à l'achat et à l'entretien du chien de protection).

Offre d’accompagnement technique individuel proposée par le réseau national sur les chiens de protection de l’Institut de l’Elevage – 2020

Les relais locaux de l'Institut de L'Elevage en Massif Central

Le relais local de l'Institut de l'Elevage de votre zone est disponible pour répondre à vos questions. 
Pour voir le relais local de votre département, survolez votre département avec votre souris et son contact apparaitra. 

Vous êtes d'un autre département en France ? Les relais locaux de l'Institut de l'Elevage sont présents partout en France. Vous trouverez les coordonnées sur le site : Institut de l'Elevage

Choisir son chien de protection

La mise en place du chien de protection

Actualités

L'institut de l'élevage peut vous aider si vous désirez avoir un suivi individualisé pour le choix de votre chiot, son intégration, ect. 
Le suivi individualisé se décompose en 5 visites sur la ferme, depuis l'aide au choix du chiot jusqu'à la puberté. 

Pour plus d'informations, vous pouvez télécharger la plaquette de l'IDELE en cliquant dessus : 

 

Suivi individualisé 

Capture d’écran 2020-03-01 à 16.54.36.

S'équiper d'un chien de protection

Association Patou'ch aux troupeaux
Les Escures Hautes
63150 Murat le Quaire
Tel :
06 58 07 87 22
Mail : associationpatouch@gmail.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now